OPÉRATIONS AU LASER

Les défauts de vision sont corrigés par des dispositifs laser automatisés par ordinateur en modifiant la forme de la cornée. Nous pouvons appeler cette procédure " Opération Laser ".

Le laser excimer est appliqué sur le tissu cornéen qui se trouve sur la partie avant de l'œil, rompant les liens de carbone, vaporisant ainsi les tissus corrigeant la vision. La cornée est "râpée" avec la bonne quantité d'ondes laser dirigées vers la zone souhaitée, de sorte que la réfractivité est modifiée et que les valeurs souhaitées sont atteintes

Une équipe expérimentée de professeurs, de professeurs associés et de spécialistes offrant un large éventail d'alternatives de traitement !

Questions fréquemment posées

La clinique ophtalmologique Ekol utilise les méthodes les plus récentes et des équipements technologiques de pointe pour les examens et les opérations. Vous pouvez vous débarrasser de vos lunettes grâce à la chirurgie au laser. Une tomographie complète de l'œil est effectuée et évaluée par notre chirurgien afin de décider si votre œil est compatible avec l'opération.

Les diagnostics et les tests préopératoires sont vraiment importants avant le traitement. Après les diagnostics, le traitement est administré aux patients sans risque. La topographie de la cornée sera cartographiée, l'épaisseur de la cornée sera mesurée et d'autres troubles de la cornée seront détectés. Tous ces diagnostics sont des tests sans contact, effectués par des appareils spéciaux dédiés.

Dans les situations et les conditions qui empêcheront la cornée de reprendre sa forme après l'opération ou s'il existe des maladies oculaires, le LASIK peut être déconseillé. L'œil doit être examiné et des tests doivent être effectués avant l'opération par des appareils de haute technologie. En dehors de cela, il n'est pas recommandé de recourir à la chirurgie Lasik si le patient a moins de 18 ans, si elle est enceinte ou en période d'allaitement, si il souffre de cataracte, de kératite, de kératocône, de sécheresse oculaire, etc, le diabète ou les maladies systématiques d'origine immunitaire.

La myopie : La surface de la cornée est probablement très incurvée ou l'œil est plus allongé que la normale. L'image est réfléchie devant la couche rétinienne, de sorte que le patient ne peut pas voir au loin. Hypermétropie : L'image se reflète derrière la rétine parce que la cornée est plus droite ou que l'œil est plus petit que la normale. Il est fort probable que le patient ne puisse pas voir de près. Astigmatisme : Les patients ne peuvent pas voir de près et de loin en même temps parce que la surface de l'œil est courbée comme un œuf. La presbytie : L'élasticité de la lentille oculaire est relativement réduite avec l'âge et les patients de plus de 45 ans sont plus susceptibles d'avoir des problèmes pour voir de près. En raison du vieillissement naturel, les patients utilisent des lunettes de lecture pour la vision de près et un deuxième verre supplémentaire pour la vision de loin.

PRK (Kératectomie Photo Réfractive): C'est la première méthode d'application du laser Excimer. La fine couche vivante sur la cornée appelée "épithélium" est grattée par la "spatule" et le laser excimer est appliqué juste après que la surface de la cornée soit exempte d'épithélium dans un rayon de 9 mm. TPRK :(Kératectomie Photo Réfractive Transepithéliale) Cette méthode est uniquement appliquée avec le laser excimer Schwind Amaris et l'épithélium n'est pas enlevé. Le laser est appliqué directement sur la cornée. Le processus de guérison est plus rapide avec cette méthode. Lasik: Il s'agit d'une procédure spéciale mise au point pour obtenir des résultats plus satisfaisants avec un niveau de douleur minimal.

Ce problème a été vu au début, lorsque le laser Excimer était très récent. Cependant, cela n'est pas plus observé en particulier grâce à la méthode Lasik, sauf exceptions. Il est important que le patient soit âgé de plus de 18 ans et que l'acuité visuelle n'ait pas changé de plus de 0,25 au cours de l'année écoulée. L’acuité visuelle est moins susceptible de rechuter grâce à la nouvelle technologie du Lasik ; cependant, certains des défauts de vision qui ont cessé à l'âge de 18 ans pourraient réapparaître après un certain temps. Il est possible d'avoir une 2ème opération 6 mois plus tard s'il y a un changement significatif dans l'acuité visuelle ou si la vision souhaitée n'est pas obtenue.

Le risque est inférieur à 1 % lors de la phase de soulèvement du lambeau par la lame des mains d'un chirurgien expérimenté. Avec le dispositif Femto-Lasik, le risque est moindre. Le risque de créer des situations irréversibles, de perdre un œil ou devenir totalement aveugle ne fait même pas l'objet de discussions car cela est impossible.

Nous t'appelons


NOS MÉDECINS

Il est diplômé de la Faculté de Médecine de l'Université Hacettepe (enseignement en langue anglaise) en 1997. Il a complété sa spécialité en ophtalmologie à la Faculté de Médecine de l'Université d'Ege, au département d'ophtalmologie. Il est devenu professeur adjoint en 2006 et professeur associé en 2010 puis il a reçu le titre de professeur en 2016.
En 2003, il a suivi une formation en chirurgie de la cornée et de la chirurgie réfractive de la chirurgie cornéenne et réfractive de l'Université d'Helsinki et, en 2017, il a été médecin invité à la section rétinienne de l'Université George Washington aux États-Unis.
Ses principaux domaines d’intérêt sont la cataracte, les maladies rétiniennes (diabète, maladie de la tête jaune, maladies de la veine rétinienne, etc.), les maladies cornéennes (kératocône, sécheresse oculaire, maladies de surface conjonctivales), les maladies de l’uvea (maladie de Behçet). Il a enregistré plus de 6000 cas chirurgicaux dans ce  domaine.

36 articles scientifiques ont été publiés dans des index scientifiques internationaux  Il a plus de 80 présentations dans divers congrès. Il a travaillé comme rédacteur de chapitre et éditeur de livres d'ophtalmologie en langue turque. Il a assisté à de nombreuses réunions scientifiques nationales et internationales en tant que conférencier et intervenant.
Il est membre actif à l'association turque d'ophtalmologie (TOD), unité de chirurgie de la cataracte et de chirurgie réfractive (2010), unité turque d'association d'ophtalmologie de Turquie (TOD) (2010), unité TOD d'Uvea (2010).

Dr. Sinan EMRE est anglophone, marié et a un enfant.

Il est né en 1945 à Ankara.

Il a fréquenté  l'etablissment réputé le TED Ankara College , le Lycée Anatolian İzmir Bornova et la Faculté de Médecine de l'Université Ege entre 1963 et 1969.
La même année, il a commencé sa spécialisation à la Faculté de Médecine de l'université Ege et occupa le titre de spécialiste des maladies ophtalmiques en 1971. Entre 1974 et 1975, il a achevé son service militaire en ophtalmologie à l'Hôpital Militaire de Hatay, à Izmir. Après cela, il a été formé pendant 1 année sur la clinique des maladies rétiniennes et des lasers en ophtalmologie de la Faculté de Médecine de l'université de Gant, en Belgique.

En 1977, il a assumé le titre de professeur agrégé d'ophtalmologie puis a fondé et a dirigé des départmens spécialisés en rétine et en lentilles cornéennes à l'Université Ege, au département des maladies ophtalmiques à la Faculté de Médecine

En 1982, il est devenu professeur de maladies ophtalmiques. Entre 1992 et 2000, il a été chef du département des maladies ophtalmiques à la Faculté de Médecine de l'Université Ege.

Entre-temps, il a publié 3 livres et plus de 150 articles scientifiques nationaux et étrangers et environ 170 articles dans des congrès nationaux et internationaux.

Il est marié à Dr. Nigar Erbakan et  père de deux fils.

Il est né en 1971 à Izmir.

Il a fréquenté une école d'été à la Mids School of English, à Eastbourn, en Angleterre, afin d'apprendre une langue étrangère alors qu'il était au Lycée Anatolian de Bornova et qu'il avait obtenu un diplôme de haut niveau.

Il a commencé ses études de médecine à l'Université Ege et a poursuivi sa spécialisation à JL Uni-Giessen, en Allemagne, où il a eu la chance de travailler en pair avec des noms tels que le professeur Karl W. Jacobi, le professeur Herbert Kaufmann, Prof. Dr. S. Pavlovic.

Il a ensuite eu l'opportunité de poursuivre ses études dans le domaine de la chirurgie réfractive en travaillant avec les noms les plus importants, tels que Prof. Dr. T. Kohnen, JWG Uni-Francfort, Prof. Dr. I. Pallikaris, Université de Crète , Prof. Dr. Mahmut Kaşkaloğlu, Faculté de médecine de l’Université Ege et Hôpital d'ophtalmologie Kaşkaloğlu. En outre, il a consuit des études scientifiques sur le traitement médical du glaucome, son autre domaine d’intérêt, avec Ass. Dr. Karl Georg Schmidt, CGC Uni-Dresden.

Il est membre de DOG, ESCRS, ISRS de l'AAO et TOD.

Il est marié et père d'un enfant.

APPELLER
WHATSAPP